Soirée poétique #2 – Cie des Premiers Mots / La Youle Cie / Zoé Besmond de Senneville / Violaine Bérot

Quand :
18 novembre 2021 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min
2021-11-18T19:00:00+01:00
2021-11-18T22:00:00+01:00

Soirée poétique #2

Les soirées poétiques permettent de découvrir les poètes et compagnies que la Factorie accueille en résidence. Le temps d’une soirée conviviale, vous découvrez les travaux en cours des artistes, à travers des présentations d’étapes de travail et de lectures. 

Les soirées sont construites sur le même modèle : 

19h – 20h Les compagnies présentent une étape de travail pendant 20min chacune. 

20 h Scène ouverte poétique pendant laquelle les spectateurs sont invités à partager leur texte sur la scène. Un poème dit = un verre offert

20h30 – 21h30 – Rencontre/Lecture avec les deux poètes en résidence. 

Buvette et petite restauration sur place. 

Tarif : 5 euros (espèces et chèque uniquement) 

Gratuit pour nos adhérents (20 euros d’adhésion pour l’année) 


Compagnies

Cie des premiers mots pour Notre Jeunesse et La Youle Compagnie (Adeline Maisonneuve) pour Hot Dog

Poètes

Zoé Besmond de Senneville et Violaine Bérot

 

Quelques mots sur … 

 

La Cie des Premiers mots – Notre Jeunesse

La Compagnie des Premiers Mots, créée en août 2020, est issue de la rencontre entre Inès Chouquet et Adrien Vada Djerbetian au conservatoire de Rouen. Ils sont ensuite rejoints par Ludovic Le Bouteiller. Le projet de la compagnie est clair : créer un collectif de création autour de projets portés par une nouvelle génération de jeunes artistes de théâtre.

Notre jeunesse, pièce d’Olivier Saccomano, est la première création d’Inès Chouquet, comédienne et metteuse en scène issue du conservatoire de théâtre de Rouen. Elle s’entoure de comédiens de sa génération pour raconter leurs histoires afin de trouver leur place à un moment charnière de leur vie.

La Youle Cie – Hot Dog 

Après une première résidence en collaboration avec Natyot, autrice du recueil Hotdog, Adeline Maisonneuve et son équipe reviennent finaliser le projet. Dans cette aventure singulière, le public n’est pas invité à venir voir un spectacle, il fait partie du voyage, il plonge avec le personnage au coeur même de l’oeuvre de Natyot. L’histoire bien trop commune d’une femme sans abri qui se fond aux murs de la ville et se heurte à celui bâti par l’état : la loi du droit au logement opposable. Un jeu de miroir s’opère entre les maux vibrants poétiques et la froideur des mots politiques. Les images jaillissent et éblaboussent. Loin d’une tentative de culpabilisation, il s’agit de partager un regard décomplexé sur notre réalité.

Zoé Besmond de Senneville

Zoé Besmond de Senneville est comédienne, modèle et poète. Elle joue sur des plateaux de théâtre et de cinéma depuis 2011. Son travail de poésie a été publié dans plusieurs revues : Great Weather For Media : The Careless Embrace of the Boneshaker (NYC 2016), Visitant Lit (USA, web 2017), Terre à Ciel (web, 2017), Objet (Aubervilliers, 2017), 17 secondes (Paris, 2018), The New Firemen, Alcôves (2019), Les Nouveaux Délits, Soeurs, Lichen, Les Impromptus, Femlumag (2020), Anthologie du Castor Astral, Revue L’utopie (2021). Elle est l’auteure du Journal de mes oreilles, qu’elle publie sous forme de podcast. Il est repéré par Télérama puis édité en mars 2021 aux Editions Flammarion. Elle fait partie du Bordel de la poésie (2021), dont elle est la co-directrice aux côtés de la poète Rim Battal et de Laura Lutard.

Violaine Bérot

Violaine Bérot, née en 1967, vit dans les Pyrénées. Son parcours professionnel éclectique, de l’informatique à l’élevage de chèvres, a néanmoins toujours laissé de la place pour l’écriture. Elle a bâti une œuvre littéraire singulière et poétique dans laquelle il s’est toujours agi de dire l’intimité au plus juste, de travailler avec précision la langue pour que s’en dégage l’émotion. Ses romans, parus entre 1995 et 2000 chez Denoël et Zulma, puis de 2012 à 2021 chez Lunatique et Buchet-Chastel, décrivent des trajectoires de femmes et leurs douleurs intimes. Dans Tombée des nues (Buchet-Chastel, 2018), elle traite de la déflagration produite par la naissance d’un enfant inattendu, non seulement dans sa famille mais au coeur de toute une communauté villageoise. Son dernier roman Comme des bêtes (Buchet-Chastel, 2021) interroge la différence et l’anormalité face aux carcans de notre société hygiéniste et sécuritaire.

 

Ouverture de saison
             → Soirée poétique #3 – Coline Marescaux / Voloz Collective / Vîrus / Jean-Pascal Dubost